Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

heros-ou-anti.jpg...VASTE QUESTION !

 

«   Voila Jyvais, je n'ai pas réussi à t'envoyer par mail mon poème alors j'ai fait un copier coller ici, j'espère que ça t'ira... heu tu peux me dire ce qui te plait tant dans mes quelques lignes? »

 

Quand melle A m'a posé cette question, j'ai franchement (devrais-je dire lâchement ?) botté en touche : « pour l'instant je publie ton texte, avec ton aimable autorisation, et pour le pourquoi du comment du qu'est-ce, on verra plus tard... »

 

Mais à l'heure qu'il est,le texte, le poème de melle A est sur mon blog poésies-jv. Et je dois répondre.

 

Au final, la question m'embarrasse un peu. La première réponse qui me vient, aussi évidente qu'enfantine, c'est : PARCE QUE ! Mais cela te satisfait-il ? Je m'attends à ce que melle A nie (il fallait la faire celle-là...) !

 

Dans Biographie de la Faim que j'ai fini de lire il y a deux jours, Amélie Nothomb écrit ces mots à propos d'un texte de Colette qui l'a profondément touchée sans qu'elle puisse s'expliquer pourquoi. Et ces mots valent réponse à la difficile question de melle A :

« Certes, je  me rappelais les discours des professeurs, « Analysez le style de cet écrivain ». « Ce poème est très bien écrit, par exemple la voyelle unetelle apparaît quatre fois dans ce vers », etc. Ces dissections sont aussi lassantes qu'un amoureux détaillant à des tiers les charmes de sa bien-aimée. Ce n'est pas que la beauté littéraire n'existe pas : seulement c'est une expérience aussi incommunicable que les grâces de la dulcinée pour qui n'y est pas sensible. Il faut s'éprendre soi-même ou se résoudre à ne jamais comprendre ».

 

Je ne saurais dire mieux que cette formidable jeune auteure belge... Mais j'ajouterai, au risque d'être, une fois de plus, contradictoire. Pour Elle, les « quelques ligne » de melle A, évoque en des mots des plus simples, avec le rythme léger d'une comptine, une histoire qu'on sent vraie, poignante, complexe... Elle évoque sans jamais dire. L'anecdotique est suggéré mais jamais explicité. Mystère. Ca vous a l'âcre effluve vert marécage (pour ne pas dire glauque) du fait divers, mais pour les détails, vous repasserez ! Vous savez quoi : c'est de la poésie !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tigresse 29/08/2007 14:52

tu te reconnais?

kty 28/08/2007 21:59

c'est quelque chose de très personnel.

Martine 28/08/2007 15:17

Pourquoi essayer d'expliquer  pourquoi un texte vous touche ?Pour Colette, que j'adore, je sais, parce que c'est elle et parce que c'est moi !Et je j'ai pas encore lu le dernier Amélie Nothomb que j'aime aussi pour les mêmes raisons.

melle A 28/08/2007 13:39

Oh!...