Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Vaysse

 
LIBERTE CHERIE

La liberté des jambes et des mains
Quand ton esprit est arrêté, captif,
Et ne produit que soubresauts rétifs
Remettant joies et refus à demain,

La liberté d’aller et de venir
Courir en rond et s’agiter en vain,
Ou s’essouffler bardé de souvenirs,
Lourds sédatifs et ignobles venins,

Cette liberté-là n’est qu’illusoire.
Qui sommes-nous ? Des robots, des pantins,
Des forts en gueule et faibles en espoir,
La bouche emplie de verbeux baratins.

Ma liberté chérie est une dame
Aux yeux de braise, ignorant les injures.
Son cœur est fier, insoumise dans l’âme,
Sa parole est sucrée comme un fruit mûr.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article