Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Vaysse

 
Chaque année depuis au moins le nouveau millénaire, je prends une résolution. « Ah, oui, les fameuses bonnes résolutions du nouvel an! », me direz-vous. Oui, bien, sûr, en quelque sorte. « Ces fameuses bonnes résolutions, voeux pieux d'un soir d'ivresse, qui ne tiennent pas la semaine? » Eh non! J'ai ma façon bien à moi de prendre de bonnes résolutions. Ma technique, que dis-je, mon « art de vivre ». Et ça tient!

Je commence par méditer aux moins quelques semaines, parfois plusieurs mois, pour savoir sur quoi portera ma résolution de l'année. Elle sera unique. Elle sera écrite, au moment fatidique (dans la dernière nuit avant l'année nouvelle). Elle sera absolue, intangible : ferme et certaine. Je la conduirai jusqu'au bout, quoi qu'il advienne de contraire. Ce sera ma résolution de l'année. J'aurai certainement d'autres voeux, envies ou velléités. Je ferai d'autres choix, et qui m'engagent sans doute.
Mais ma résolution de l'année aura ce caractère bien trempé qui la dissociera de tout ce fatras.

Je réfléchis en ce moment sur ma résolution 2007. « Arrêter de fumer », voilà l'idée qui me secoue depuis quelques mois. J'en ai besoin et je le souhaite. Mais j'hésite : l'écrire sur un papier un fameux 31 décembre dans la nuit, c'est sauter le pas car c'est me condamner à réussir. Et cela me fait peur. Ma résolution de l'année ne saurait être une de ces promesses d'ivrogne qui prétend ne plus jamais boire un verre de sa vie et l'oublie dès le réveil. Oubli bien natiurel :puisqu'on était ivre...

A force d'y penser j'ai été pris d'une hésitation: « arrêter de fumer » ou « apprendre le chinois » ? Et bientôt le projet de mettre les rudiments d'une septième langue sur ma palette linguistique a bien failli l'emporter. Puis cette question : le chinois n'est-il pas une fausse bonne raison pour continuer de fumer?

Je suis sorti de ce dilemme la semaine passée en achetant mon manuel de Chinois et en prenant ma première leçon. « Bonjour! » : « Ni hao! ». « Wang xiansheng, ni hao », « bonjour, Monsieur Wang !' ». Voilà, apprendre le chinois ne sera pas ma résolution 2007 : car, comme de si nombreux français en 2006 (les postes à l'agrégation ont doublé), j'ai commencé cet apprentissage qui me mènera où je pourai, jusqu'à Pékin -pardon, Beijing- j'espère, mais qui ne sera pas ma résoluton de l'année.

Et si j'ai écrit et réitéré ici même, on ne sait combien de fois, qu'un blog n'est pas (n'est plus) un journal intime sur internet, ce ne sera pas non plus ma résolution 2007, car je le sens, aujourd'hui, je verse dans le journal intime. Et tant pis, donne moi du feu, dans quatre jours j'arrête. Probablement. .
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article