Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Vaysse

 
Comment parler des livres que l'on n'a pas lus? Tel est le titre du nouveau livre de Pierre BAYARD, tel est en même temps l'exercice, en apparence périlleux, auquel cet éminent universitaire, professeur de littérature nous invite.

Les quelques deux cents pages de ce précieux petit livre sont du reste l'oeuvre de quelqu'un qui a beaucoup lu et sait de quoi il parle!

Qui a écrit un jour qu'un « classique », c'est un livre que tout le monde voudrait avoir lu mais que personne ne voudrait lire ? Tel est le problème de fond auquel répond notre professeur. Combien de lecteurs de Proust, toujours ravis de pouvoir évoquer et commenter un passage de leur écrivain préféré, n'ont en vérité jamais lu un seul volume de leur cher auteur mais se satisfont de lire en glanant, que dis-je, en picorant quelques miettes (de madeleines bien sûr!) au hasard de La Recherche...

Connaissez-vous le héros de Soseki qui pousse le vice (ou l'art) jusqu'à inventer des livres qui n'existent pas et dont il parle avecune ferveur et une érudition qui forcent l'admiration?

Comment ne pas savourer le discours inaugural de Paul Valéry à l'Académie française, faisant selon l'usage du lieu l'éloge de son prédécésseur Anatole France dont il n'avait pas lu un traître mot?

Voulez-vous en savoir plus sur le livre de Pierre Bayard Comment parler des livres que l'on n'a pas lus? Deux solutions : ou bien lisez le ou bien faites comme moi, lisez l'excellente critique de Norbert Czarny dans la Quinzaine littéraire (numéro 938, en vente jusqu'au 31 janvier). Les plus paresseux se contenteront même de ce que j'en dis. 
Comment parler des livres que l'on n'a pas lus? Tel est le titre du nouveau livre de Pierre BAYARD, tel est en même temps l'exercice, en apparence périlleux, auquel cet éminent universitaire, professeur de littérature nous invite.

Les quelques deux cents pages de ce précieux petit livre sont du reste l'oeuvre de quelqu'un qui a beaucoup lu et sait de quoi il parle!

Qui a écrit un jour qu'un « classique », c'est un livre que tout le monde voudrait avoir lu mais que personne ne voudrait lire ? Tel est le problème de fond auquel répond notre professeur. Combien de lecteurs de Proust, toujours ravis de pouvoir évoquer et commenter un passage de leur écrivain préféré, n'ont en vérité jamais lu un seul volume de leur cher auteur mais se satisfont de lire en glanant, que dis-je, en picorant quelques miettes (de madeleines bien sûr!) au hasard de La Recherche...

Connaissez-vous le héros de Soseki qui pousse le vice (ou l'art) jusqu'à inventer des livres qui n'existent pas et dont il parle avecune ferveur et une érudition qui forcent l'admiration?

Comment ne pas savourer le discours inaugural de Paul Valéry à l'Académie française, faisant selon l'usage du lieu l'éloge de son prédécésseur Anatole France dont il n'avait pas lu un traître mot?

Voulez-vous en savoir plus sur le livre de Pierre Bayard Comment parler des livres que l'on n'a pas lus? Deux solutions : ou bien lisez le ou bien faites comme moi, lisez l'excellente critique de Norbert Czarny dans la Quinzaine littéraire (numéro 938, en vente jusqu'au 31 janvier). Les plus paresseux se contenteront même de ce que j'en dis.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article