Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Vaysse

Par les Bois du Djinn, où s'entasse de l'effroi,
Parle et bois du gin !... ou cent tasses de lait froid. Alphonse Allais
 
Ah le fond salé ! Pouvait-t-on trouver de meilleur patronage pour ce court billet sur les homophones ? Ceux qui ne savent pas se seront demandé, en lisant le titre, si jyvais.org  ne devenait pas un site Gay… Gai ? Sans doute, dans la catégorie « si t’es gai, ris donc ! »
 
Les homophones, ce sont en fait des jeux de mollet… « Quelle est cette étrange position ? » s’inquiètent encore ceux qui ne savent (vraiment) pas (du tout). Rien d’impudique, en fait, dans les jeux de mots laids !
 
 
L’hebdomadaire le « Gai pied » (du mollet au pied, il n’y a qu’un pas) était en fait un homophone, quoi de plus logique ! (« dans quel guêpier me fourré-je ? », se demandait le lecteur non averti, « et quel trouble m’habite ? »). Ainsi s’interrogeait le gai Pierre toujours en quête d’une guêpière : il aime les filles « comme le diable » (Belzébuth = belles et … ?), car Satan l’habite !
 
Le psychanalyste pourra conclure avec hardiesse que « l’homme-au-sexe hue, alité, la tante ».
 
Quant au professionnel du net, Sébastien Bailly par exemple, il pensera certainement que ce billet est ce qu’on peut faire de pire en matière de référencement ! De quoi égarer les moteurs de recherche…
 
L’homme au faux nid construit entre Tokyo et Okinawa : un nid-pont, bien sûr !
 
Mais le plus drôle, c’est que les ordinateurs de la CIA sont déjà en train de chercher le code pour décrypter ce billet…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

autocommentaire 28/02/2007 08:28

On lira avec intérêt sur un sujet  voisin l'article de Sébastien Bailly sur "le plaisir de la lecture"et tous ceux auquel il renvoie par ailleurs : http://bailly.blogs.com/pro/2007/02/le_plaisir_de_l.html