Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Vaysse

PLUS BELLE LA VIE : ON AIME OU ON N'AIME PAS...

MAIS ON ARGUMENTE...



Les lecteurs du blog Mistral Plus, souvent fans de PBLV, ont-ils eu le temps et la curiosité de lire l'article de Leylanne sur le Forum Krilein? Cet article comporte un certain nombre d'avis argumentés, souvent mais pas toujours négatifs sur la série phare de France 3, Plus Belle La vie.


Voici d'autre part quelques extraits d'un article de Pierre sur le site TV blabla :Plus belle la vie: la morale et des histoires effroyables. Pierre n'est pas tendre pour la Série sur laquelle il a déjà écrit plusieurs articles tous au vitriol. Mais il a le mérite d'argumenter et son point de vue permet d'ouvrir un honnête débat sur les questions qu'il soulève.


« La série "Plus belle la vie" semble de plus en plus evoluer vers le grand écart d' histoires aussi impossibles à faire cohabiter que les promesses d'un candidat à une élection.. Un exemple avec l'épisode d'hier où l'on découvre le cadavre d'Aurélie(...). (...)en même temps on a droit au dernier épisode moralisateur anti téléchargement peer to peer sur Internet grâce à.. Nathan.

(...°La bonne LUNA, ancienne actrice, prend les choses en mains et explique à vieux et jeunes que le téléchargement de films c'est ILLEGAL.. en prenant tous les arguments possibles et en montrant à quel point c'est voler le travail des créateurs que de prendre leurs créations sur le net. Nathan a beau répliquer que les vendeurs de films et sérieus n'ont qu'à baisser les prix, Luna finit par avoir le dernier mot et confisque l'ordinateur de nathan opur qu'il réfléchisse !!!
tout ça avec le cadavre de la aurélie dans l'air et le quartier du mistral.. Finalement, "plus belle la vie" à l'heure des infos c'est une bonne idée.. on a une vraie cohabitation entre horreurs et niaiseries(...)
eul manque à la vraie vie: un peu plus de politique en ce moment .. les producteurs auraient pu imaginer par exemple que suite à son succès avec Blanche, l'électricien (celui qui a promis la lumière) aurait été invité sur une barque d'industriel (Roland, le patron du mistral) pour y passer 2 jours à glander et à téléphoner.
 »

Commentaire en réponse à l'article de Pierre sur TV blabla : « En complet désaccord avec Pierre, je vote pourtant "oui" son article est vraiment intéressant...Je me suis même inscrit à la Newsletter de TV blabla dans la foulée...

Bon, il y a des aspects discutables dans PBLV (d'accord avec Pierre, discutons en), mais cela passionne des millions de personnes, et je suis l'une d'entre elles. Et si l'on arrêtait de confondre "populaire" et "débile" ? On aurait peut-être alors un peu moins (3% de moins??) de personnes (comme Myrta...et semble-t-il comme Roland) qui votent débile en croyant voter populaire !

J'ai pas mal de potes artistes qui essayent de vivoter en faisant des concerts et se ruinent pour sortir un CD ... pas des pop stars réfugiées en Suisse...si Nathan s'amuse à les pirater et à faire son business avec leur musique, ils crèvent ! Alors un peu de "morale" de ce genre n'a rien de moralisant ni de "politiquement correct"...

On engage le débat? »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

fab 20/05/2007 12:52

sympa ton blog!à bientot!fab

Jean Vaysse 26/05/2007 14:57

Merci !

Laconf 18/05/2007 22:49

Plus belle la vie, on ne devrait pas plutôt dire, la vie plus belle, non ça marche pas, la vie est plus belle, oui, c’est français. Donc Plus belle la vie, c’est pas français. Vraiment ? Parce que un quartier marseillais où se rencontrent, se disputent, s’aiment des gens ordinaires, c’est so not frenchie. Ah bon. Parce que quand on joue la carte du copier-coller de la réalité, pour nos critiques-high-culture, c’est trop boring, non vraiment pourquoi passer ça à la télévision. On leur donne de l’action, pour leurs cœurs de colombes, diantre, c’est trop violent. En gros on voudrait la Comédie Française à Marseille rejouer des vieilles tragédies antiques, parce que ça c’est so class, ça c’est la France ? Bref.
 
 

Pas d’accord. Deux point, je m’explique. Plus belle la vie, oui ça colle à la réalité, les gens sont différents, ont des idées différentes, des métiers différents, ils galèrent, ils sont heureux, ils divorcent, trompent leurs conjoints. C’est la vie, et de ce point de vue, la série y reste fidèle. Alors oui, bien sûr, tout va très vite, prenons Vincent Chaumette, architecte parisien, nouvel habitant du Mistral, en deux ans, le voilà qui divorce, couche avec la fille d’un escroc, se remet avec sa femme, s’en sépare, manque d’être père, tombe amoureux d’une couturière, fait tomber l’escroc, se sépare de la couturière, se remet avec la fille de l’escroc, va en prison, en ressort, trompe la fille de l’escroc avec une jeunette et bla et bla et bla. Ca va un peu vite, mais soyons réalistes, qui serait intéressé par une journée de Vincent à végéter dans son canapé « parce que c’est dimanche et que on est fatigué ». Please, on a eu le loft, si si vous savez, des jeunes intellos dans un salon Ikea en train de discuter Philo et fromage… Ca a fini par lasser, bah oui. C’est la vie en accéléré, on peut rien y faire. Du coup c’est parfois assez mal joué, pas toujours, faudrait faire attention à ne pas critiquer sans regarder, si si je vous vois. Mais la critique, la vraie récemment, c’est les intrigues… Trop de sang, de meurtres, bah du rouge de partout, des bruits de pistolets, pfiou on a failli faire une crise cardiaque tellement on a eu peur. Non franchement, calmons nous, on a vu pire, on verra pire, suffit d’attendre le téléfilm qui suit, de changer de chaîne pour voir la même chose. Julie Lescaut, c’est les bisounours c’est ça ? So cute, le drogué abattu sur le trottoir… On met de l’action et du suspens, ça fait aussi partie de la vie, pas à cette échelle, bien sûr, encore une fois, il faut que le spectateur continue à regarder, et quoiqu’un dise, c’est cette action aussi qui fait les taux d’audience, sans les taux d’audience, pas de série. Ca se passe comme ça dans le Show-business baby. Il y en a peut-être trop pour certains, je suis peut-être une dure à cuire, un blouson noir quand-on-arrive-en-ville, franchement ça me choque pas plus que ça. Mais je reconnais que c’est parfois exagéré pour certains, mais la plupart qui critiquent continuent à regarder. Les autres ne regardent pas. Bref, on est dans une série, relativisons, une série, une fiction quoi. Après c’est une question de goût. Rien de plus.
 
 

Ce qui suit est une question de mauvaise foi. Parce que Plus belle la vie, si la série suscite le débat, elle crée aussi un débat au sein de la fiction, je m’explique. On le sait la série suit précisément l’actualité, et les questions de société, les scénaristes n’hésitent pas à s’y frotter, la grossesse de Johanne, adolescente de 15 ans a posé le problème de l’avortement, bien sûr il y avait deux camps : Mirta, la catho conservatrice contre Blanche l’institutrice gauchiste. Il serait inutile de dire qui était en faveur de quoi. Not stupid. Susciter le débat sans prendre un vrai parti, puisque finalement une fausse couche règlera le tout. Bah allez venez les critiques, là dessus vous ne m’aurez pas. Les scénaristes prennent parti, oui oui, allez j’ose : Plus belle la vie, c’est politique. Montrer Thomas et Nicolas, couple gay, décomplexé, mais d’une normalité folle, c’est prendre parti. Parce que on peut se montrer en faveur de l’homosexualité et la représenter avec des personnages outranciers, rose bonbon et froufrou gay pride, et finalement on ne dit pas tout à fait la même chose. A méditer. Et puis on peut montrer des gens qui votent à droite, et qui le disent, des communistes, capables aussi de le dire, des gauchistes, tous défendant des valeurs, et aussi prendre parti. Parce que au milieu des histoires policières, on a aussi des histoires de sans-papiers injustement expulsés, réfugiés politiques, ou même des gens qui ont fuis la misère, travaillant, prêts à payer des impôts si on les laissait prendre part à la France. Montrer tout ça, Monsieur, c’est politique. Je vais même plus loin, dans une ambiance de contrôle des médias clairement reconnu, on en vient même à critiquer le Sarko, oh so choking… Vous ne l’avez pas vu, allez allez, ne soyez pas dupe. Quand Blanche se présente contre M. Picmal au Cantonales, une véritable campagne politique a eu lieu, la candidate s’intéressant à des problèmes sociaux, pratiquant une politique humaniste, certes pas très entendue. Le candidat, et cela a été dit dans la série, comme une vraie critique, jouant sur la peur des gens pour obtenir des voix, reposant toute sa campagne sur l’insécurité, et tenant des propos parfaitement ambigus sur la population pas franchement pâle. Ca ne vous rappelle personne ? On se rappelle de l’épisode du Lundi 7 Mai, où une Mirta, radieuse, et contente du résultats des élections, fait face à des personnes plus réticentes à la personnalité du nouveau Président, capable à 20 h 20 de dire explicitement, que notre cher Sarkozy n’a pas toujours eu des idées et des paroles louables pendant sa campagne. Bah oui, faut écouter, ou regarder du moins pour savoir.
 
 

Finalement le titre dit peut-être bien la vérité sur la Série, c’est pas « la vie est plus belle » , non c’est la vie mais pas tout à fait. C’est une fiction réalité. Le titre vous prévient. Mais c’est aussi une certaine idée de la vie, et de la société qui nous est donnée, parce que au milieu des meurtres, des canailleries, des psychopathes-psychiatres, il y a de l’amour, de l’amitié, de l’entre aide, la promotion des différences, la place de chacun, une vraie morale humaniste. Notre France comme on voudrait la voir en ce moment.          

Jean Vaysse 18/05/2007 23:02

Merci pour les commentaires ! Le commentaire de Laconf est, à mon avis (sûr et définitif) :1- le meilleur texte jamais publié sur ce site2- le meilleur article jamais écrit sur Plus Belle La VieC'est tout...

Bénédicte Mouchard 18/05/2007 14:18

Bonjour Michel, Je regarde de temps en temps. Et le feuilleton "plus belle la vie" ne casse pas 3 pattes à un canard. Cependant, il a l'avantage de nous faire décompresser le soir. Cela ne veut pas dire que ce feuilleton est réservé aux réfractaires de l'information, c'est simplement que les infos, on peut les lire, les écouter à la radio, les voir le midi, ou à 19 h 30. Alors après 20 h, basta! C'est vrai qu'il y a un côté culcul gnangnan... Et alors, même les plus cultivés ont besoin de se détendre. Franchement, il vaut mieux regarder plus belle la vie que d'écouter l'intégrale de Mireille Matthieu. Bon week end Ben