Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Vaysse

VINGT FOIS LE RMI PAR MOIS PENDANT CINQ ANS !


Après les élections législatives, un certain nombre de nos anciens députés (de la législature précédente) se retrouvent aujourd'hui au chômage. Comment seront-ils indemnisés?


Sur son blog que j'ai déjà recommandé ici plus d'une fois, Arnaud donne une information qui est passée par ailleurs presque inaperçue sur les indemnités chômage des anciens députés.

Quelques extraits :


Pour chaque député non réélu les Français devront payer :417.120 Euros = 60 mois x 6952 euros d'indemnités

5 ans d'indemnité "chômage" pour les députés = parachute en or de : 417.120 euros

Avant de quitter la présidence de l'Assemblée Nationale, Jean Louis Debré, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis : une loi, votée en catimini par tous les groupes, permettant à tous les députés non-réélus en juin prochain, de continuer à percevoir leur indemnité parlementaire pendant encore 60 mois, au lieu de 6 actuellement (et oui les temps sont durs !)Bien entendu cette généreuse "indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération de 4 ans et demi, n'est tenu à aucun engagement quelconque, comme par exemple justifier de la recherche d'un nouvel emploi, d'une visite mensuelle auprès d'un conseiller ANPE, ou d'une activité justifiant cette "aide sociale", bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs ordinaires.

Je ne saurais trop vous conseiller d'aller lire tous les chiffres et les références sur l'article orriginal.

Un « détail » pourtant, et pas des moindres, a cependant échappé à la sagacité et à la juste colère de notre ami Arnaud. Cette généreuse "indemnité chômage",nous dit-il, est totalement inconditionnelle.

Pas tout à fait exact ! Et le fait n'avait pas échappé à un militant sarkozyste dieppois, soutenant avec beaucoup de vigueur la candidature de son ami Jean Bazin contre le député sortant Edouard Leveau : pour bénéficier de ce parachute en or, un ancien député doit s'être représenté et avoir été battu...

Conséquences : cela incite fortement, on l'imagine et on a déjà pu le constater dans certaines circonscriptions, le Député sortant à se représenter quoi qu'il arrive, au risque de « marquer contre son camp ». Cela peut donc nuire au renouvellement des candidats dans un même parti. Cela peut conduire, à la limite, à un changement de majorité dans certains cas : le sortant prendra nécessairement quelques pour cents de voix au nouveau et la division profitera au second tour au candidat d'opposition (cela vaut aussi bien pour la Droite que pour la Gauche, sans oublier le Centre...et le Reste).


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bénédicte Mouchard 29/06/2007 08:30

Bonjour Jean,
"j'en suis sur le cul" et sans voix.
 
Ben