Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Vaysse

Un brin d'espoir / Bir tutam umut de Ali KESKIN


    Bien sûr, un livre paru en 2000, ce n'est pas une nouveauté. Mais la beauté n'a pas d'age.

    J'ai trouvé le livre d'Ali Keskin à la Librairie de la Barre et vous pouvez aussi le commander à l'association qui l'a édité (voir encadré).

        Quand je courais vers l'espoir avec toi
        Dans la Voie lactée
        Notre balançoire s'était accrochée à la lune
        La tempête t'avait arrachée de mes côtés
        Une étoile t'avait pris par la main
        Pour que tu ne tombes pas dans les ténèbres

    Le recueil est bilingue mais je ne donne pas pour l'instant le texte en langue turque car il y a quelques caractères tels que S cédille, i sans point ... qui ne sont pas sur mon clavier !


   
Un brin d'espoir / Bir tutam umut Chaque poème a son début d'aventure en chaque poète.
A partir de ce point, il continue son chemin.
Il parvient comme un être en chair et en os au monde de sensibilité, d'intuition et de conception du lecteur.
Il fait sentir sa puissance grâce au regard et à la richesse imaginaire de son auteur, regard tourné vers la vie et les hommes.
Il ne se contente pas de s'arrêter là.
Il continue son aventure.
Cela veut dire que l'aventure que le poète lui a préparé ne correspond pas toujours à l'aventure que celui-ci vit chez le lecteur.

Ce n'est pas important du tout. C'est justement là la force de la poésie.
Date de parution : 2000, 81 pages, éditions A TA TURQUIE

SOLDE : 6,00 EUROS - PRIX : 7,62 EUROS(frais de port inclus)     >>> COMMANDER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

melle A 27/08/2007 20:52

Elle avait retrouvéSon petit collierDe perles au fond du jardinSes jolis bas noirsTout filés au petit matin   Mon Dieu qu’elle est bête !Une pirouette Et…C’est quoi cette bru ?Une ingénue.C’est pas moi c’est luiQui a saccagéLe si gros colisMonsieur le postierC’est loin les Etats Unis…   Un moutard et demi plus tardUne course poursuiteDans un taxi noirDirection le carré de TrafalgarComme le temps passe vite   Mon Dieu qu’elle est bête !Une pirouette Et…C’est quoi cette bru ?Une ingénue.Il n’est pas anglaisMais bien françaisLe si beau bébéMonsieur le douanierC’est l’heure d’embarquer…   Elle a quitté son îlePour apprendre à volerDès la nuit tombéeEn chemise de nuitGlisser sur les tuiles   Mon Dieu qu’elle est bête !Une pirouette Et…C’est quoi cette bru ?Une ingénue.Si elle n’écoute pasTu peux la taperLa si vilaine épouséeMonsieur le policierC’est elle qui a commencé…   Elle a baissé les brasElle aurait dû se douterQue ça finirait comme çaAimée d’un crustacéQu'elle est loin sa vallée   Mon Dieu qu’elle est bête !Une pirouette Et…C’est quoi cette bru?Une ingénue.C’est gagné cette foisElle ne se réveillera pasLa si jeune condamnéeMonsieur le jardinierC’est ici que vous l’enterrerez…                                                                  melle A    Voila Jyvais, je n'ai pas réussi à t'envoyer par mail mon poème alors j'ai fait un copier coller ici, j'espère que ça t'ira... heu tu peux me dire ce qui te plait tant dans mes quelques lignes?Je suis assez étonnée à vrai dire. Je compte sur toi pour noter mon nom et lien blog en dessous.Bisous.

Jyvais 27/08/2007 20:53

Merci ! Je te répondrai sous peu sur ton blog ... En attendant je vais mettre ton poème en ligne sur mon blog "poésies" ...à bientôt melle A !

melle A 24/08/2007 14:06

J'aime beaucoup celui ci... c'est sans doute à cause la balançoire, j'aime tellement sentir le vent sur mon visage... il y en avait une chez moi quand j'étais petite, je pouvais aller très haut! je n'avais pas peur enfin je criais quand meme!il est de toi aussi ce poeme?

Jyvais 24/08/2007 14:19

Ce poème est de Ali KESKIN

autocommentaire 30/07/2007 10:56

Y aurait-il, PAR PUR HASARD, quelqu'un qui saurait traduire en suédois ce poème turc? Et, TOUJOURS PAR HASARD, en hébreux moderne ? Je sais, je sais, le hasard n'existe pas et ...il y a Babelfish...